Jean-Marie ESCAMILLA

Son intérêt pour les arts martiaux est né après avoir vu les films de Bruce Lee et une série TV américaine des années 70, « Kung Fu » qui racontait les aventures d’un moine shaolin non violent, « petit scarabée ».

A l’âge de 12 ans, il s’inscrit dans un club de Judo et foule pour la première fois les tatamis. 
Au bout de quelques années de pratique, une dimension supplémentaire lui est apparue : la voie martiale.

Dans sa 19ème année, sa pratique s’oriente alors vers quelque chose de plus intériorisé et plus « énergétique ». C’est alors qu’il débute le Kung fu, plutôt de forme externe.

Grâce à l’insistance de son professeur qui pratiquait « cette sorte de danse lente ressemblant plus à du brassage de vent » et qui s’opposait à sa propre conception de la pratique martiale, il découvre la pratique du Tai Chi Chuan, pour ne plus la quitter par la suite ; d’abord par le style Yang puis par la suite dans le style Chen ; Laojia puis Xinjia lignée de Chen Fake. 

2nd Dan en Kung Fu dans la forme du serpent (Shequan), Jean Marie Escamilla est également titulaire du Brevet de Moniteur Fédéral 2nd degré en Wushu délivré par la Fédération Française de Sports de Contacts et Disciplines Associées (FFSCDA).

Aujourd’hui, Jean Marie Escamilla poursuit son enseignement du Tai Chi Chuan, disciple de Jean-Jacques Galinier, premier européen à ce jour à rentrer dans la lignée issue directement du célèbre Chen Fake (1887-1957), disciple du Maître Ding Dahong (11èmegénération du style Chen de la lignée de Pékin et 5ème génération du style Yang) et reconnu comme maître renommé Ming Shi (second niveau de maître de Tai Chi Chuan) auprès des autorités chinoises. 

Responsable technique de l’Ecole d’Arts Martiaux Chinois de Libourne « La Montagne et Le Dragon », Jean Marie Escamilla dispense la pratique du Tai Chi style Chen à Parempuyre depuis la saison 2007/2008.