Tai Chi Chuan

En bref…
Tai Chi Chuan le mercredi de 19h30 à 21h30 et le samedi de 9h à 11h au grand dojo

Qu’est-ce que Le Tai Chi Chuan?

“La douceur triomphe de la dureté, la faiblesse triomphe de la force”… “La force prend racine dans les pieds, se développe dans les jambes, est contrôlée par la taille et se manifeste dans les doigt” LAO-TSEU

Cet art martial chinois “interne” repose sur le travail de l’énergie vitale, le « qi » qui dans la philosophie taoïste, constitue le véritable support de toute vie. 

Le Tai Chi Chuan (Taiji Quan en pinyin) fait parti des Nei Chia ou Arts martiaux internes, en opposition aux Wai Chia, Arts martiaux externes considérés comme durs (Karaté et Kung Fu par exemple).

Le principe du Tai Chi Chuan est à l’opposé du travail par la force musculaire. Il s’agit plutôt d’être à l’écoute du corps d’une façon attentive par le biais d’observations subtiles. Tel une musique, le mouvement émerge et nous sommes là pour l’observer et le savourer avec une tranquilité profonde. La pratique du Tai Chi Chuan est, dans son essence même, privée de structure. Elle nous emmène vers un lieu où nous nous libérons de notre quête de certitudes, soit dans la forme, dans la structure ou encore dans l’organisation.

Le cœur s’ouvre, et tel un miroir, offre sans préjugé, un reflet du monde. Il s’agit de l’état d’être recherché dans la pratique du Zen. C’est pour cela que l’on se réfère souvent au Tai Chi Chuan comme à une méditation en mouvement et c’est ainsi que la pratique du Tai Chi Chuan peut être considérée comme une voie, un cheminement.

Cette discipline complète conjugue divers aspects : martial, santé, physique. Son apprentissage est complexe et demande un entraînement régulier.

Le Tai Chi est particulièrement bénéfique à la santé physique et mentale. A travers divers exercices, surtout le Nei Kung et la forme à mains nues (la partie la plus connue de l’art), on entraîne le corps et l’esprit d’une façon douce et souple, on se dirige vers des postures équilibrées et des mouvements harmonieux. On entraîne le corps à mieux résister aux maladies, et l’esprit à mieux se maîtriser, tout cela dans le cadre d’un art martial, qui permet aussi de se défendre.

Les bienfaits du Tai Chi Chuan

Pratiqué régulièrement, le Tai Chi a de réels bienfaits sur la santé.

Au niveau psychologique tout d’abord, comme toutes techniques de relaxation, le Tai Chi peut améliorer les problèmes de sommeil, les états de nervosité. 

A cet égard, la pratique du Tai Chi est une réelle réponse aux problématiques actuelles, notamment des citadins, à savoir la sédentarité et l’accumulation de stress. Davantage qu’une discipline physique se limitant à des mouvements, le Tai Chi est en effet un art de vivre, où corps et esprit ne font qu’un. Cette alliance de techniques de relaxation et d’exercices physiques vise en effet l’harmonie en soi mais aussi vis-à-vis des autres.

Quant aux bienfaits physiques à proprement parler, ils sont nombreux.

Sur le plan ostéo-articulaire tout d’abord, on gagne en souplesse grâce aux étirements progressifs des tendons ; les mouvements lents, de grande amplitude sont bénéfiques aux articulations. Réalisé dans les règles de l’art, le Tai Chi peut ainsi apporter réconfort aux souffrances lombaires. Il permet également d’améliorer les capacités cardiaques et pulmonaires.

Par le jeu de transfert du poids du corps d’un pied sur l’autre, le Tai Chi améliore en outre le sens de l’équilibre. De manière générale, le Tai Chi aide à mieux intégrer son schéma corporel et coordonner ses mouvements. Dans le Tai Chi, on apprend effectivement à maintenir le corps centré et aligné tout en étant en mouvement. 

Enfin, la pratique du Tai Chi est un excellent exercice pour la mémoire et la concentration ; mémoriser les mouvements, les enchaînements, les effectuer sans accroc demande en effet un réel effort d’attention. La pratique du Tai Chi s’avère ainsi particulièrement intéressante chez les personnes âgées. En 2001, l’hôpital de jour Bretonneau de Paris a d’ailleurs tenté cette expérience : proposer des cours de Tai Chi – discipline complète faisant travailler et le corps et l’attention – aux patients atteints d’Alzeihmer. Depuis, cette initiative a été reprise dans nombre d’hôpitaux français.

Pour qui ?

Le Tai Chi Chuan est accessible à toute personne, quelles que soient l’âge et la souplesse.

Envie d’en savoir un peu plus ?

Pour les curieux qui voudraient plus d’informations sur l’histoire et les principes du Tai Chi Chuan, c’est par ici !